Les chroniques d’Abbadon: La famille …

Et tout explose! Ben oui on d’est finalement enfui de ce trou à rat en faisant tout sauter. A deux doigts de perdre tout le monde sauf 2 fillettes qui finalement, il fallait pas sauver à mon avis. J’espère que ça ne nous causera pas préjudice. Mais pire encore. Notre commanditaire s’est fait exploser la tête par un ruskoff et là pas le choix, fuire au plus loin. Et le plus loin pour moi ça a été mes proches: ma soeur. Plus revue depuis un bail, disparue et maintenant elle veut me voir. J’étais fébrile au départ mais déjà maintenant, les potes et moi on se pose des questions.

Ben oui allez voir, elle pense qu’il y a un traître dans son équipe. Donc elle appelle son frérot pour lui donner un coup de main. Elle aussi travaille pour Freedom, mais elle a l’air bien plus engagée que nous. Ce qui me troue le c.. c’est que ce con de Tauren était au courant que Dar’en (ma soeurette) était si proche. Bref, ça j’y reviendrai avec lui quand je le choperai entre deux portes.

Bref un traître. Du moins elle croit. Les dernières missions à Boston déconnent comme si on les attendait. Donc dans le dos de son équipe elle nous appelle pour mener l’enquête et pendant que son équipe va faire joujou nous fouille la piaule de ces clampins. Une magicienne, une soldate, un hacker et un gros dur. Qui est bien sympa. Alors moi les hackers, je les sens pas. Dès qu’on arrive à l’appart (elle nous a filé les clefs bien sûr), je fouille sa chambre mais j’en sors bredouille. Ainsi que partout ailleurs. Je suis un vrai branque parce que notre Môssieur David Copperfield (une légende dans le genre), lui il découvre un fil dans les airs et un cachette. Un pointeur sur la veste de ma soeur. Et ma copine hacker, sûrement la meilleure au monde, découvre un cachette avec un petit serveur espion. Et le tout accuse le hacker … J’avais raison.

Ma soeur rentre finalement, on lui balance la sauce et elle écarte le fouteur de merde en l’envoyant ailleurs. Ok on laisse pas faire un traître mais quand même s’en servir aurait été mieux. Ben non. Et mon pote Shenzi qui en ajoute une couche en me soufflant dans ma petite oreille (j’étais sûrement assis) que c’est louche et que ma soeur est pas nette. Ca fait longtemps que je l’ai pas vue. Elle aurait changé? On verra mais je suis sûr que mes compagnons vont la garder à l’oeil. Moi je suis le grand frère et mon rôle c’est de la défendre ( à moins que ce ne soit elle).

Allez demain à nouveau au feu avec Freedom. Petit meeting matinale.