Ca mange pas d’pain (ben si justement)

Et une nouvelle recette “pain rapide” à essayer! Une!

Attendre une demi-journée pour avoir du pain, c’est long. Attendre 2 heures c’est mieux. En-dessous faudra vraiment que je m’accroche. Suite à ma lecture de la recette de pain rapide sur marmiton , je me suis dis, allons-y!
Me revoilà donc en train de peser mes 500gr de farine, de mélanger de l’eau tiède avec la levure de boulanger (sèche cette fois, pas en cube) et du sel (15gr environ) et de malaxer le tout en ajoutant environ un verre d’eau.

La petite surprise du chef est que j’ai ajouté, suivant les conseils de madame, du romarin. La dernière fois, j’avais fait un petit pain, cette fois c’est tout le pain qui y passe. Les étapes à suivre:

  • mélanger la levure de boulanger (un sachet complet) avec 10 cl d’eau tiède environ
  • ajouter le sel (15gr) et bien mélanger.
  • Ajouter une cuillère d’huile et encore mélanger.
  • Dans un grand bol, mettre les 500gr de farine de froment
  • Ajouter du romarin
  • Ajouter le mélange d’eau, de levure, de sel et d’huile à la farine
  • Ajouter 20cl d’eau
  • Vous avez un robot? Bingo! Mélanger durant 5 minutes
  • Pas de robot? Bon ben faites-vous le poignet pour mélanger!
  • Sur votre plan de travail, n’oubliez pas d’ajouter de la farine
  • Sortez la pâte du bol, du plat ou … bref ce que vous avez utilisé et mettez le su la farine (pour que ça colle pas. C’est clair?)
  • Mélanger avec vos mimines. Si c’est collant, ajoutez un peu de farine. C’est trop difficile à mélanger? Ajouter un peu d’eau. Bref, trouvez la bonne texture de pain
  • Laissez reposer dans le plat pendant 1 heure
  • Faites chauffer le four à 200 degrés (suivant votre four) et malaxer le pain durant quelques minutes
  • Une fois le four à température, mettez-y le pain durant 40 minutes.

Vous n’aurez plus qu’à déguster cette petit merveille avec un peu de fromage (si vous êtes toujours carnivore, déguster avec de la charcuterie mais bon, il est temps pour vous d’ouvrir les yeux ;-))

Allez, je vous dis bonne dégustation en famille ou seul (si vous êtes gourmand) et à la prochaine recette.


Du pain! Des pains!

Petite visite chez Coprosain qui m’a permis d’acheter de la farine de Froment. Ben oui, car le pain fait maison c’est toujours sympa. Surtout avec les fromages qu’ils proposent ou mieux au petit déj’ avec une petite couche de choco fait maison. Vous savez, pas celui avec plein d’huile de palme qui tue les animaux (il n’y pas que là que l’on retrouve de l’huile de palme, et il n’y pas que ça qui tue les pôv z’animaux dans l’monde – et oui! j’écris comme je veux). Bon après on pourra parler des conditions de récolte du chocolat, mais un pas après l’autre, si vous voulez bien.

Bon je reviens sur mon pain. Avant on utilisait une machine mais l’ennui, ce sont les trous, et ce n’est vraiment pas sympa. En tout cas, perso, je trouve ça relou. Donc j’en reviens au pain que l’on cuit dans notre petit four. Et pour ceux qui ne le sauraient pas, c’est compliqué de faire du pain, il faut beaucoup d’ingrédients, beaucoup de temps, bref, faut les moyens et pas être pressé.
Ce qu’il nous faut:

  • 500gr de farine de froment (dans mon cas)
  • 30gr de levure dilué dans de l’eau tiède (en cuve ou en poudre, voire un mélange, je sais pas vraiment la différence)
  • 15gr de sel dilué dans un peu d’eau tiède
  • encore un peu d’eau … (vous comprendrez bientôt)
  • encore un peu de farine … (vous comprendrez aussi bientôt)

Déjà pour rassembler tout ça, ça prendra de longues minutes. Ben oui! Lâcher son GSM pendant ce temps-là, les jeunes, ça paraît long!

Dans un beau récipient (assez grand pour y mettre toute la farine, bien sûr), je mets le sel dilué avec la farine. Je commence à mélanger pendant que je verse, parce que j’aime ça et que ça fait bien. Dès que c’est plus compliqué de mélanger (vous comprendrez vite ;-)), je commence à y ajouter la levure diluée, tout doucement, tout simplement comme dirait Bibie). Je mélange alors mes petits doigts et si je vois que c’est trop épais c’est simple, j’ajoute “encore un peu d’eau” et si je vois que c’est trop liquide, alors c’est “encore un de farine”.

A ce moment vient toute la beauté de la préparation. Il faut malaxer, pétrir la pâte. Si ça colle, ce n’est pas sympa, il faut ajouter de la farine, si ça colle pas, alors un peu d’eau encore. Et on malaxe encore et encore. D’accord, d’accord! 10 minutes de massage de pâte à pain. Voire plus. Sans oublier la discussion avec madame. C’est assez tu crois? Ou trop? tu penses que ça ira? Nous voilà avec encore 15 précieuses minutes de perdues! Quelle horreur!

Maintenant viens la partie la plus difficile: laisser reposer. Dans le four (éteins bien sûr). De longues heures (de mon côté j’ai laissé 1h30 mais vous pouvez tenter moins. Ou plus) à attendre et à regarder la pâte vivre. C’est difficile la vie.

L’étape suivant est simple: on pétrit encore quelques minutes, on replie les bords vers l’intérieur (pour laisser passer un peu d’air) et on laisse reposer à nouveau, mais cette fois dans un moule à pain (ou autre). La pâte va encore vivre 1h30 (Ou plus. Ou moins, mais vous avez compris, c’est à vous d’essayer).

Après tout ce difficile travail, il ne reste plus qu’à faire grimper le four à 200 ou 250 degrés (suivant le matériel utilisé) et enfourner pour 40 minutes environ.

Sortez et déguster tant que c’est chaud mais n’oubliez pas d’en laisser aux autres.

Donc en gros, pour faire un pain de 1kg environ, il faut compter 30/40 minutes la première fois (ben oui, on cherche, on ne sait pas trop, on hésite). Avec l’expérience, on peut être plus rapide. D’autres recettes permettent d’avoir un pain plus rapidement, à vous de tester.

Et la petite cerise sur le gâteau: Prenez un peu de pâtes, faites-en une boule de la grandeur d’un poing, aplatissez-la, mettez une cuillère à café, un peu de gros sel, de l’origan, malaxez à nouveau le tout, pétrissez, ayez les mains bien remplie d’huile d’olive. Placez dans un petit moule (ou pas) et mettez au four en même temps que le pain, mais seulement 20 minutes.

Dégustez!